Saviez-vous que

De nombreux clients en provenance de la compétition ont choisi notre équipe pour leurs vérifications préemploi après nous avoir exprimé certaines inquiétudes vis-à-vis les services qu’ils ont reçus de leur ancien fournisseur.
Nous en partageons plusieurs qui peuvent avoir une incidence négative sur votre entreprise. 

Nos statistiques internes démontrent que notre fournisseur identifie que 7% des candidats que nous avons considérés embaucher ont des antécédents criminels.  Les statistiques du Groupe CCG mentionnent que près du double en ont. 

  • Des études effectuées à l’été 2009 et revalidés à l’automne 2013 démontrent que 13 % des candidats que nous avons vérifiés possèdent des antécédents allant du simple méfait à l’homicide involontaire.  Si les résultats de vos statistiques ou celles de votre fournisseur actuel sont inférieures, vous serez tôt ou tard confrontés à une situation problématique ;
  • Les bases de données de SOQUIJ sont fiables, mais par manque de connaissances juridiques de nombreux utilisateurs sont particulièrement sujets à avoir des statistiques inférieures à 7%.

J’ai récemment appris que mon fournisseur de vérifications préemploi, limitait ses recherches de dossiers criminels à une période de 7 ans. Est-ce normal ? 

  • Chercher en profondeur exige plus de travail mais nous sommes d’avis que pour prendre une bonne décision vous devez avoir en mains le maximum de renseignements. Pour vous éviter les mauvaises surprises nos spécialistes scrutent sur place systématiquement tous les dossiers de la Cour du Québec depuis l’informatisation des registres à la fin des années 70.

Mon fournisseur m’avait indiqué que mes candidats n’avaient aucun dossier, mais des problèmes à l’interne nous ont poussé à consulter le Groupe CCG qui nous a appris que plusieurs de nos employés avaient une « face cachée » qui nous a causé beaucoup de problèmes. Pourquoi vous avez été en mesure de voir ces dossiers mais pas lui ?

  • Nous accordons une attention particulière à tous les détails qui peuvent passer sous les radars de la compétition. Notre souci du détail vous permet de choisir en toute confiance ;
  • Vous devez vous assurer que votre fournisseur vous rapporte tous les dossiers incluant les dossiers de non-condamnation. Si l’individu est actuellement devant les tribunaux ou qu’il a été acquitté, il n’aura pas de « casier criminel » et vous ne serez pas informés par certains fournisseurs ;
  • Vous ne serez pas non plus informés par ces mêmes fournisseurs si un individu plaide coupable à des accusations et reçoit une sentence suspendue, une absolution conditionnelle ou inconditionnelle ;
  • Nous vous rapportons tous les « antécédents criminels », c’est-à-dire l’historique complet du candidat incluant : dossiers actifs, causes rejetées, acquittements, absolutions et autres figurant aux archives.

Mon fournisseur ne me rapporte pas les procédures civiles ni pénales sur mes candidats et franchement je n’en vois pas la pertinence.  Pourquoi le Groupe CCG accorde de l’importance à ce type de procédures ?

  • L’expression « l’occasion fait le larron » s’applique bien ici.  Sans être un criminel, un candidat ayant des difficultés financières peut commettre des actes qu’il ne ferait pas en temps normal (vol, fraude, etc) ;
  • Un individu qui connaît des difficultés personnelles vit habituellement un niveau de stress supérieur à la moyenne augmentant les risques d’absences, d’erreurs, d’accidents et de violence dans l’environnement de travail ;
  • Le nombre de contraventions reçues est aussi un excellent indicateur de l’attitude d’un candidat vis-à-vis de l’autorité.  Dans le cadre d’un emploi, le non respect des règles et de l’autorité se traduit souvent en retards, absentéisme, blessures et autres situations affectant la qualité du travail.
  • De plus, ce service supplémentaire est offert sans frais additionnels dans notre vérification d’antécédents judiciaires pour le Québec.
Nous comprenons vos besoins et veillons en permanence pour identifier les menaces qui se dressent à l’horizon.