La radicalisation de vos employés, pourriez-vous la reconnaître?

Le phénomène de la radicalisation islamiste ne date pas d’hier et est en progression partout dans le monde depuis 2004.  Il est préoccupant et les récents évènements démontrent que nous ne sommes pas à l’abri.
La raison poussant un individu à se radicaliser, s’il en est une, est complexe et le billet d’aujourd’hui ne s’y attardera pas. Il ne parlera non plus des autres formes d’extrémisme qui menacent tout autant notre sécurité.
L’objectif est plutôt de vous faire comprendre que vous avez un rôle à jouer à titre d’employeur ou de responsable des ressources humaines pour l’identification en vue de l’éradication de cette menace. La radicalisation profite de notre inaction pour se répandre.
La radicalisation est un phénomène insidieux et quasi invisible qui amène un individu à changer ses comportements le poussant à adopter de croyances extrêmes et à la volonté d’imposer ces croyances au reste de la société. Selon le FBI Américain, le processus de radicalisation islamiste s’effectuerait en quatre étapes précises : préradicalisation, l’identification, l’endoctrinement et l’action.
Selon les études le phénomène touche principalement les adolescents ou les jeunes adultes en quête identitaire, mais également des individus parfaitement intégrés dans la société.
Plusieurs signaux d’alertes peuvent vous aider à les identifier :
  • Plusieurs signaux d’alertes peuvent vous aider à les identifier :
  • Changement des habitudes alimentaires;
  • Changements vestimentaires;
  • Rupture des liens, méfiance, éloignement avec les collègues et amis;
  • Repli sur soi et auto-victimisation;
  • Changement des habitudes de vie (plus de musique, télévision, cinéma)
  • Propos asociaux (diabolisation de la démocratie);
  • Rejet de l’autorité et de la vie en collectivité;
  • Fréquentation de sites Internet extrémiste et radicaux.
L’aboutissement ultime est un engagement violent par le « loup solitaire », ou une action concertée par un groupe d’individu. Le dénominateur commun entre ces personnes est un recruteur et comme employeur vous pourriez être victime de ce vecteur efficace de propagande actuellement au sein de votre entreprise.
Le processus de radicalisation nécessite des techniques et une méthode d’embrigadement efficace effectuée par des recruteurs ont pour objectif d’identifier les personnes susceptibles à adhérer à l’idéologie.
Le recruteur présente des comportements sociaux bien différents des « proies » susceptibles d’être radicalisées. Il est sympathique, sociable, avenant, mais sa mission est d’identifier et de convaincre les individus à adhérer à l’idéologie et développer leurs propres motivations à agir contre l’oppresseur Occidental.
Le processus de recrutement est structuré et s’effectue en plusieurs étapes :
  • Identification des personnes démontrant une vulnérabilité pouvant être exploitée;
  • Exposition aux idées fondamentales
  • Établissement d’un climat de confiance et de liens sociaux;
  • Développement de l’idéologie;
  • Isolement social de la personne ciblée;
  • Renforcement du sentiment que la voie choisie est de la « légitime défense ».
Comme employeur la prudence est de mise afin d’éviter une chasse aux sorcières. Tous les comportements ne représentent pas nécessairement une menace, mais chaque comportement nécessite votre attention. Comprendre le processus de radicalisation et lui accorder votre attention sont les étapes de base pour collaborer à l’éradication du problème. Rappelez-vous que la radicalisation n’a besoin que de notre inaction pour se répandre.
Au Québec, le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence a mis en place le  « baromètre des comportements » qui peut vous guider. Vous pouvez visiter leur site Internet à l’adresse suivante : https://info-radical.org/fr/
Le Groupe CCG et sa division NSEC-CNES se spécialisent dans la vérification préemploi et plus particulièrement en offrant les évaluations de sécurité aux entreprises devant se conformer aux exigences de la Loi sur la production de défense du gouvernement du Canada.

 

Référence :

Stop-djihadisme : http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

Assemblée Nationale (France) : http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-enq/r2828.asp

Federal Bureau of Investigation : https://leb.fbi.gov/2011/september/perspective-radicalization-of-islamist-terrorists-in-the-western-world; https://leb.fbi.gov/2011/september/the-evolution-of-terrorism-since-9-11

Gouvernement du Québec : http://www.midi.gouv.qc.ca/fr/dossiers/lutte-radicalisation.html

No Comments Yet.

leave a comment

You must be logged in to post a comment.